iZiFamily

Face à la perte d’autonomie d'un proche,

faîtes-vous accompagner !

Soulager la personne dans ses tâches quotidiennes (services et soins à domicile), connaître les mesures de protection, rechercher des aides, adapter et sécuriser le logement, s’occuper des formalités et des déclarations, gérer les contrats existants (assurances, abonnements), ...

iZi Family vous fait gagner un temps précieux.

perte dautonomie

Un assistant pour vous guider dans toutes vos démarches

Face à la perte d’autonomie d’un proche, de nombreuses décisions sont à prendre et de nombreuses démarches sont à engager.

Le temps à consacrer à l’identification des dispositifs de soutien (et à réaliser les tâches administratives qui en découlent) pèsent souvent lourd.

Découvrez ci-dessous toutes les démarches et aides à envisager.

Pour connaître celles qui vous concernent et vous simplifier la vie pour les réaliser, créez votre compte gratuitement puis répondez aux questions posées.

Protéger la personne fragile

  • Connaître les différents dispositifs possibles pour protéger une personne fragile : habilitation familiale, tutelle, curatelle, sauvegarde, …
  • Anticiper avec un mandat de protection future  : désigner par avance la personne qui pourra la représenter, gérer ses biens et protéger ses intérêts si elle n’est plus en capacité de le faire lui-même
  • Mettre sous protection et gérer les formalités liées au suivi d’une mesure de protection

Faciliter le quotidien

  • Être conseillé sur les prestations à mettre en place et les prestataires à contacter
  • Choisir le mode de contractualisation des personnes qui vont intervenir au domicile : connaître la différence entre prestataire, mandataire, salarié en direct, …
  • Faciliter les sorties (aide jusqu’à 450 € par an)
  • Organiser la réalisation de soins à domicile : hospitalisation à domicile, soins infirmiers à domicile seuls (SSIAD) ou soins infirmiers associés à des services à domiciles (SPASAD)

Compléter les ressources

  • Financer tout ou partie des frais nécessaires à la compensation de la perte d’autonomie 
(10% à 100% des services avec l’APA)
  • Faire prendre en charge des services à domicile (jusqu’à 1 800 € sur 3 mois pour les retraités en situation de rupture) ou une aide à domicile momentanée
  • Obtenir un complément de ressources (jusqu’à 982,67 € par mois et 5 036,74 € par an selon les situations)
  • Demander la révision ou la conversion d’une rente d’incapacité permanente

Adapter le logement

  • Faire un diagnostic gratuit du domicile
  • Obtenir une subvention pour des travaux d’adaptation (jusqu’à 3 500 €) ou pour aménager la salle de bains et les sanitaires (jusqu’à 5 000 €)
  • Prendre en charge des dépenses de travaux d’aménagement (jusqu’à 50% des dépenses de travaux d’aménagement dans la limite de 10 000 €)
  • Bénéficier d’un prêt travaux à taux préférentiel

Réfléchir au lieu de vie

  • Rechercher un hébergement temporaire ou permanent : identifier et faire la demande auprès des établissements
  • Demander une admission en établissement médico-social ou rechercher une famille d’accueil
  • Obtenir une prise en charge des frais d’hébergement en EHPAD ou en famille d’accueil pour la partie ne pouvant pas être couverte par les ressources de la personne

Ce qu’en pensent nos utilisateurs ?

Caroline

En situation de crise, on peut perdre des jours à rechercher les papiers de nos parents. C'est un super produit qui apporte beaucoup d'aide.

Claude

Je suis encore bluffé par l'effort de simplification des formalités administratives. J'ai vraiment eu l'impression d'avoir un compagnon pour m'assister. Merci.

Marie

Ce message pour vous remercier de cette idée géniale. C'est bizarre que personne d'autre ne l'ait fait car c'est très utile.

Gérer les comptes bancaires et les assurances

  • Identifier l’ensemble des comptes bancaires ouverts au nom de la personne aidée
  • Identifier et débloquer les contrats d’assurance dépendance souscrits par la personne dépendante pour financer les services liés à la perte d’autonomie
  • Gérer les comptes bancaire, les emprunts et les contrats d’assurance : protéger les biens, connaître les caractéristiques des contrats existants
  • Connaître les conditions de déblocage des placements et la fiscalité associée

Assurer le suivi médical

  • Désigner un tiers de confiance : accompagner la personne dans les RDV médicaux et exprimer ses volontés si la personne ne peut pas le faire elle-même
  • Demander l’ouverture d’un dossier médical partagé pour faciliter le suivi médical entre plusieurs médecins / spécialistes et la prise en charge d’urgence plus rapide (évite de refaire des examens ou des analyses)
  • Bénéficier d’une complémentaire santé gratuite ou à très bas prix (Complémentaire Santé Solidaire)
  • Gérer le suivi du remboursement des frais de santé

Gérer les contrats, les soins et les prestations

  • Gérer les contrats d’abonnement :eau, énergie, télécoms, presse, …
  • Gérer les formalités liées aux contrats de prestations et de soins mis en place : contrat de travail ou contrat de prestation, factures, feuilles de salaire, …
  • Déclarer les rémunérations versées lorsque l’intervenant(e) est employé(e) en direct

Gérer fiscalité et déclarations

  • Bénéficier du crédit d’impôt au titre des services à la personne et / ou au titre des frais d’accueil pour personne dépendante
  • Obtenir un crédit d’impôt pour les dépenses d’équipement de l’habitation principale
  • Savoir contrôler la déclaration pré remplie et la corriger / compléter le cas échéant
  • Demander une correction de la déclaration de revenus : jusqu’à 3 ans après avoir validé la déclaration qui fait défaut
  • Demander une exonération de la taxe foncière pour la résidence principale

Soulager l'aidant

  • Se faire aider financièrement (jusqu’à 56,27 € par jour pour l’accompagnement d’une personne en fin de vie)
  • Continuer d’enregistrer des droits à l’assurance retraite en cas d’interruption de l’activité professionnelle
  • Demander une majoration de durée d’assurance vieillesse
  • Réaliser une carte d’urgence pour informer les secours, en cas d’accident ou de malaise de l’aidant
  • Rechercher une plateforme de droit au répit pour souffler, trouver de l’aide, partager ses difficultés, …
  • Demander un congé d’aidant (congé de présence parentale, de proche aidant ou de solidarité familiale) : connaître les conditions et les règles à respecter

Pourquoi nous faire confiance

Un assistant pour s’organiser et ne plus être perdu

Un service pour améliorer son pouvoir d’achat

Un moyen simple de gagner du temps sans rien oublier